Les Pénibles soutiennent Pentecotavic, par La Vicomtesse d’Armagnac

vicomtesse-darmagnac

A l’attention de
Monsieur le VIComte de Fezensac

Cher ami,

J’espère que cette missive vous parviendra à temps. J’ai diligenté mon messager personnel pour qu’il parcoure jusqu’à vous, et sans halte, notre royaume de France et de Navarre. Mais que je vous informe, dés à présent de la grogne qui agite notre cher pays gascon, dont tous deux nous apprécions douceur autant que rudesse. Au fait, diantre…

Voici. Un roturier limousin, dont le nom à ma connaissance n’a jamais courru dans les couloirs du Louvre, un certain Raffarin, s’est mis en tête de demander à nos paysans , d’assumer leur labeur, le lendemain de Pentecôte . L’information, dés qu’elle m’est parvenue, m’a fait sourir. Et je pensais qu’il s’agissait d’une gasconnade, mais enfin, vu l’origine du bougre, on pouvait tout au plus l’accuser d’une limonade.

Mais le maraud était sérieux, et comme une traînée de poudre , la nouvelle a courru sur nos domaines. La Fronde s’organise.

Sortira-t-elle VICtorieuse ? Ou sera-t-elle une VICtime ? Pourra-t-elle abuser de VICtuailles comme chaque année sur les terres des Fezensac, en ce lundi de Pentecôte ? Je ne sais , l’homme est VICieux. C’est pourquoi cher ami, je m’adresse à vous en tant que VICe-consul. Vous saurez, je n’en doute , traiter cette affaire, et n’en faire qu’une VICissitude de plus.

Je compte donc sur vous , cher ami, pour que, aux premières heures du jour, sur les chemins VICinaux des terres d’Armagnac, en ce jour saint de Pentecôte et son lendemain (il est de bon ton de s’assurer les amitiés du clergé), nous reconstruisions le monde, et VICtorieusement, déclarer “ Hors de question, que Pentecôte tombe ailleurs qu’à VIC”. Je compte sur votre bienveillance.

Bien à vous.

Vicomtesse d’Armagnac

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.